Printed From:

Informations clés pour les professionnels de santé en charge de patientes traitées par valproate

Valproate et grossesse

Informations importantes à l’intention des professionnels de santé prenant en charge des patientes traitées par le valproate.

Il existe des risques associés à l’utilisation du valproate pendant la grossesse. Les professionnels de santé, les autorités de santé, les titulaires d’autorisations de mise sur le marché (AMM), et les patientes doivent mettre tout en œuvre pour réduire le risque d’exposition fœtale à ces spécialités

Le valproate, lorsqu’il est administré pendant la grossesse, est associé à un risque de malformations congénitales dans 10,7% des cas, et à un risque de troubles du développement jusqu’à 30 à 40% des cas.

En 2014, l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis des restrictions pour l’utilisation du valproate chez les femmes en âge de procréer et chez les femmes enceintes en raison du risque de malformations congénitales et de troubles neurodéveloppementaux chez les enfants exposés in utero à ces spécialités.

En 2015, à la suite des conclusions du Comité d’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance de l’EMA (PRAC), des mesures de réduction du risque ont été déployées en France tant pour les professionnels de santé (PdS) que pour les patientes afin qu’une information complète sur les risques liés à l’exposition fœtale aux médicaments à base de valproate pendant la grossesse soit délivrée. Toutefois, plusieurs enquêtes ultérieures ont montré que ces mesures de réduction du risque (MRR) développées semblent être insuffisamment connues ou comprises.

Depuis, le PRAC a lancé de nouvelles évaluations de l’utilisation du valproate afin de mesurer l’impact des mesures de réduction du risque aux fins de les renforcer.

  

Mesures de réduction du risque en vigueur

Un Programme de Prévention des Grossesse (PPG) pour les filles et les femmes en âge de procréer et traitées avec le valproate a été recommandé. Le Programme de Prévention des Grossesses (PPG) est un ensemble de mesures visant à minimiser l’exposition à des produits contenant du valproate pendant la grossesse en raison de son effet tératogène. Dans le cadre du Programme de Prévention de la Grossesse (PPG), l’efficacité de la communication vers les professionnels de santé sur les conditions de prescription des produits contenant du valproate et vers les patientes pour assurer leur compréhension des risques associés doit être encore amélioré. Le Programme de Prévention des Grossesses (PPG) devrait permettre de réduire le nombre de grossesses exposées.

Les mesures renforcées comprennent :

Dans l’épilepsie, le valproate est contre-indiqué :

  • pendant la grossesse, sauf s’il n’existe pas d’alternative thérapeutique appropriée ;
  • chez les filles et femmes en âge de procréer sauf si :
    • les autres traitements sont inefficaces ou mal tolérés.
    • et toutes les conditions du Programme de Prévention des Grossesses (PPG) chez les patientes traitées par valproate (référez-vous à la section du Programme de Prévention des Grossesses (PPG) de ce site) sont remplies.

Dans les épisodes maniaques des troubles bipolaires, le valproate est contre-indiqué :

  • pendant la grossesse ;
  • chez les femmes en âge de procréer sauf si :
    • les autres traitements sont inefficaces ou mal tolérés.
    • et toutes les conditions du Programme de Prévention des Grossesses (PPG) chez les patientes traitées par valproate (référez-vous à la section Programme de Prévention des Grossesses (PPG) de ce site) sont remplies.

Un Programme de Prévention des Grossesses (PPG) contenant un certain nombre de mesures, dont la nécessité d’une contraception efficace, et ce, jusqu’à un mois après l’arrêt du traitement, et la réalisation de tests de grossesse en cas de traitement par valproate, est mis en place afin d’éviter la survenue de toute grossesse.
Avant de prescrire du valproate, le prescripteur doit s’assurer que les conditions du Programme de Prévention des Grossesses (PPG) du valproate (décrites ci-dessous) sont remplies :

  • Les situations individuelles sont évaluées au cas par cas, en impliquant la patiente et/ou son représentant*, dans la discussion afin de garantir son engagement, de discuter des options thérapeutiques et de s’assurer qu’elle/qu’ils a/ont compris les risques et les mesures nécessaires pour réduire ces risques ;
  • le risque de survenue de grossesse est évalué chez toutes les patientes de sexe féminin ; la patiente et/ou son représentant* a/ont bien compris et pris conscience des risques de malformations congénitales et de troubles neurodéveloppementaux, y compris l’ampleur de ces risques, pour les enfants exposés in utero au valproate ;
  • la patiente, et/ou son représentant* comprend/nent la nécessité d’effectuer un test de grossesse plasmatique avant le début du traitement et pendant le traitement à intervalles réguliers (test de grossesse recommandé tous les mois (plasmatique ou urinaire d’une sensibilité minimale de 25mUI/mL)).
  • la patiente, et/ou son représentant* a/ont été conseillée/s en matière de contraception et est/sont capable/s de se conformer à la nécessité d’utiliser une contraception efficace (mentionné ci-après), sans interruption, pendant toute la durée du traitement par valproate et ce jusqu’à un mois après l’arrêt du traitement par le valproate pour éviter une grossesse non planifiée;
  • la patiente, et/ou son représentant* comprend/nent la nécessité qu’un médecin spécialiste expérimenté dans la prise en charge de l’épilepsie, ou des troubles bipolaires réévalue régulièrement (au moins 1 fois par an) le traitement ;
  • la patiente, et/ou son représentant* comprend/nent la nécessité de consulter son médecin dès qu’elle envisage une grossesse afin d’en discuter en temps voulu et de recourir à des options thérapeutiques alternatives avant la conception, et ceci avant d’arrêter la contraception ;
  • la patiente, et/ou son représentant*, comprend/nent la nécessité de consulter en urgence son médecin en cas de grossesse ;
  • la patiente, et/ou son représentant*, a/ont reçu la brochure d’information patiente ;
  • la patiente, et/ou son représentant*, a/ont reconnu avoir compris les risques et précautions nécessaires associés à l’utilisation du valproate (formulaire annuel d’accord de soins).

Ces conditions concernent également les femmes qui ne sont pas sexuellement actives, à moins que le prescripteur ne considère qu’il existe des raisons incontestables indiquant qu’il n’y a aucun risque de grossesse.

Contraception :

  • Au moins une méthode de contraception efficace (de préférence une méthode indépendante de l’utilisatrice telle qu’un dispositif intra-utérin ou un implant) ou deux formes de contraception complémentaires y compris une méthode par barrière, doivent être utilisées.
  • Lors du choix de la méthode de contraception, les situations individuelles doivent être examinées au cas par cas, en impliquant la patiente dans la discussion afin de garantir son engagement et l’observance des mesures choisies.
  • L’ensemble des conseils relatifs à une contraception efficace doivent être suivis, même en l’absence de règles avec un test de grossesse négatif.

Le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) et la notice d’utilisation ont été révisés selon les recommandations du Comité d’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA)

La boite extérieure de tous les médicaments à base de valproate inclut un rappel visuel des risques de grossesse chez les femmes et les filles recevant ce traitement en cas d’épilepsie ou de troubles bipolaires.

Désormais, le pharmacien d’officine remettra la carte à la patiente et/ou à son représentant* lors de la dispensation du médicament, en la détachant ou en la retirant de la boite et s’assure qu’elle/il a bien compris son contenu.

ACCOMPAGNER VOS PATIENTES TRAITÉES PAR VALPROATE

Sanofi a développé sous l’autorité de l’ANSM un guide à destination des professionnels de santé qui décrit le rôle des différents professionnels de santé dans leurs efforts de réduction du risque.

Des documents d'information mis à jour, y compris des guides à destination des professionnels de santé et des patientes, une carte patiente et un formulaire annuel d’accord de soins, sont disponibles sur ce site Web sous la rubrique « Documents ».

Médecin généraliste

Plus d’information
gynaecologist

Gynécologue – Sage-femme– Infirmière 

Plus d’information